Randonnée-formation dans les Midlands

Post dans

Jeu de confiance

 

J’ai beaucoup appris de la fréquentation des congrès internationnaux sur les jeux de simulation.

Une expérience m’a laissé un souvenir durable : la randonnée-formation que j’avais suivi dans les midlands à l’occasion d’un congrès SAGSET à Nottingham.

La première chose notable est que l’on nous a fait sortir de la salle de cours/formation – sortir de notre zone de confort ?

Chaque groupe avec un accompagnateur/formateur/arbitre qui transportait dans sa musette les enveloppes avec les exercices à effectuer.

La deuxième chose est que nous avons été très vite mis en responsablilité quand à l’itinéraire de la randonnée.

Il fallait (re)découvrir des compétences telles que :

  1. l’emploi de la boussole,
  2. la résolution de problèmes,
  3. l’écoute,
  4. la prise de décision…

Le trajet comprenait un certain nombre de carrefours où il fallait résoudre un problème pour savoir par où continuer – métaphore de la situation dans la vie réelle, où l’on ne sait pas toujours où vont nous enmener nos années de formation.

L’accompagnateur n’était ni un guide, ni un mentor, et il n’était pas prévu qu’il nous remette sur le bon chemin en cas d’erreur de navigation (ou de persistance dans l’erreur), C’était une époque où les smartphones à GPS n’existaient pas encore…

Au fur et à mesure de la progression, nous découvrions en parallèle les paysages des Midlands et un certain nombre de compétences dont nous ne nous serions pas cru capables.

Des années plus tard j’ai eu l’occasion de créer à l’université un cours orienté compétences. Je pris soin de les sortir de la salle de cours toutes les fois que c’était possible, et de toujours leur laisser l’initiative avec les jeux/exercices/simulations que je leur proposais.

Un certain nombre d’activités permettait de capter l’intérêt des étudiants sans les engager consciemment dans le processus d’apprentissage, et de façon indirecte leur faire découvrir l’existence et la nécessité des compétences transversales.

Le but était de leur permettre de se valoriser au mieux dans la rédaction de CV, leur recherche de stages d’abord et d’emploi ensuite…

Claude Bourlès – professeur à l’Université Catholique de l’Ouest d’Angers